La vie après MERX : Achats et Ventes.gc.ca

Achats et vente.gc.ca remplacera MERX

 

Le 1er juin 2013, les appels d’offres du gouvernement fédéral ne seront plus disponible sur MERX. Achatetventes.gc.ca deviendra le nouveau site de référence pour les soumissionneurs canadiens désireux de faire affaire avec le gouvernement fédéral. Cette modification aura plusieurs effets sur le processus d’appels d’offres et sur l’octroi des contrats gouvernementaux.
Depuis environ 1998 que Merx publie les appels d’offres du gouvernement fédéral. Tout était gratuit; l’accès au système, la commande des devis, la réception des addendas, l’accès à la liste des soumissionnaires.  Quand on pense qu’au début des années ’90, les devis de soumissions coûtaient facilement 90$ et l’accès à Merx coûtait 29,95$ par mois!  Depuis quelques années par contre, Merx a monté la barre avec un accès tout à fait gratuit aux appels d’offres fédéraux et son volet «Agences, soiciétés de la couronne, marchés privés» a considérablement augmenté son utilité. Même après que le fédéral aura quitté, Merx restera un incontournable dans le monde des appels d’offres publics. Par contre, il faudra voir ce qui adviendra des comptes «gratuits» d’auparavant puisqu’il n’y aura plus ces appels d’offres fédéraux.  Il faudra payer pour obtenir la portion non-gouvernementale.

Au mois de juin prochain, tout change à nouveau: le fédéral reprend le contrôle et publiera lui-même ses appels d’offres.  Voici les grandes lignes de ce que nous avons appris.

1-  Plus de codes d’accès et mots de passes, tout est gratuit et plus de services à valeur ajoutée de Merx

2- On dit du bien de la nouvelle interface qui permettra de mieux trouver des opportunités, mais encore faudra-t-il, tout comme avec Merx, savoir bien se servir du moteur de recherche.

3- On obtiendra les devis gratuitement en visionnant les avis sur le site de TPSGC (https://achatsetventes.gc.ca/).

4- Les amendements ou addendas ne vous seront plus envoyés par courriel comme c’était le cas avec Merx. Ce sera un fil RSS obtenu par votre fureteur.  Pour chaque appel d’offres qui vous intéresse, vous pourrez cliquer un lien vous permettant d’être relié non pas par courriel mais par fil RSS, une syndication qui arrivera à votre fureteur internet vous informant des changements.  Vous pourrez alors retourner à l’appel d’offres par un lien et télécharger les nouveaux documents.  C’est gratuit mais ça ne se passera plus comme à travers Merx où on recevait les amendements directement dans son courriel.

5- Il n’y aura plus de listes des soumissionnaires (commandes de documents). Un peu comme pour le Séao au Québec, il ne sera plus possible de savoir qui aura commandé les devis de soumission.  Cette nouvelle mesure aura pour effet de stopper le «spam» (courriels non-sollicités) envoyés aux soumissionnaires potentiels par des sous-traitants et de donner l’anonymat aux entreprises qui voudront soumissionner.

Bref, ce sera gratuit, l’on y offrira sûrement de nouvelles fonctions comme la possibilité de consulter les contrats antérieurs (utilité ou fiabilité douteuse), la simplicité de recherche par mots, par acheteurs etc.

D’autres bénéfices seront d’avoir toutes les informations connexes et très utiles aux entreprises dans un même site tel que des détails sur l’inscription à la liste de fournisseurs (DIF) ou des renseignements sur les cotes secrètes.

Solutions Antenne surveille de près l’évolution et maintiendra ses recherches manuelles quotidiennes pour assurer à sa clientèle une couverture unique et une vigie des appels d’offres fédéraux.

À venir dans les prochains blogs: Trucs et astuces pour aider à soumissionner au fédéral avec le nouveau site web Achats et ventes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *